Zoom « collectivités et administration électronique » par la DGCL

Le site des collectivités territoriales, dépendant de la Direction Générale des Collectivités locales (DGCL), dans le Ministère de l’Intérieur, de l’outre-Mer, des Collectivités Territoriales et de l’Immigration, a publié un Zoom spécial « Collectivités Territoriales et l’administration électronique ».

C’est l’occasion de rappeler que ce terme englobe, selon l’OCDE : « les usages des TIC et en particulier de l’Internet en tant qu’outil visant à mettre en place une administration de meilleure qualité » qui répond à trois objectifs : la simplification de l’organisation interne, l’amélioration des relations avec les citoyens, et l’échange de données avec l’Etat. Ses avantages, toujours selon la Direction, sont de faire gagner du temps aux échanges et au citoyen, de traiter une quantité importante de dossiers plus efficacement en réduisant les procédures, et de réduire les coûts donc de réaliser des objectifs en terme de politique économique.

Avec un historique de l’e-administration depuis 1996, on re-situe par exemple la mesure ADELE en 2004 pour la dématérialisation des procédures publiques, ou encore le lancement du Plan France Numérique 2012, le plan de développement de l’économie numérique, ainsi que le lancement du site Mon.service-public.fr en 2009.

Si l’on considère 20 services publics de base (dont l’immatriculation d’un véhicule ou l’enregistrement d’une nouvelle entreprise), on voit que la moyenne de disponibilité de ces services en ligne est de 82% en Europe. C’est 85% pour la France, et 100% pour 6 pays qui sont l’Irlande, l’Autriche, Malte, l’Italie, la Suède et le Portugal.

Les collectivités en France mènent des initiatives dans le domaine des TIC. On peut ainsi citer la mise en ligne de services dématérialisés, les flashcodes, les plateformes d’échange (en soulignant le volet « lien social » des TIC), la présence de plusieurs collectivités sur les réseaux sociaux comme Twitter. Des exemples sont listés. Ainsi, la Ville d’Hyères a lancé la visite de la ville en mp3, et le Conseil Général des Alpes Maritimes l’e-valise et l’expertise médicale à distance (une e-valise pour aider les médecins à établir un diagnostic complexe en temps réel, avec des experts situés sur le littoral).

Cependant, la DGME (direction de la modernisation de l’Etat) poursuit ses efforts : l’usager devrait encore avoir plus facilement accès aux services publics en ligne, posséder une signature électronique, ou encore pouvoir noter les sites web des services publics …

Le dossier est ici

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s