Etat-TIC : très haut débit et Etalab …

Une circulaire de François Fillon, communiquée au mois d’août, vient détailler le rôle des préfets de région dans le déploiement du très haut débit sur le territoire. Destiné à réduire la fracture numérique, le “Programme national très haut débit”, lancé en début d’année, mobilise 2 milliards d’euros dans le cadre des investissements d’avenir du grand emprunt. De nouvelles commissions régionales pour la coordination des actions des acteurs publics et privés sont d’autre part intégrées,“constituées sous l’autorité des préfets de région, associant acteurs publics et acteurs privés”. Le rôle principal des préfets de région  est d’“assurer une cohérence d’ensemble du déploiement des réseaux d’initiative publique et privée”. Ils devront également inciter les 20 % de départements qui n’en sont pas encore dotés à engager dans les meilleurs délais la démarche d’élaboration de schémas directeurs territoriaux d’aménagement numérique (SDTAN).

Séverin Naudet

Du côté administration centrale et TIC, on peut signaler aussi la révolution numérique « Etalab » initiée en février dernier et qui s’intensifie dans son application. Dirigée par Séverin Naudet, ancien conseiller Internet de François Fillon, cette mission est chargée de mettre en ligne le site Internet Data.gouv.fr d’ici décembre prochain. Ce site regroupera les données publiques produites par l’État (dépenses, documents et rapports, statistiques, données géographiques, etc.), dans des formats exploitables, en précisant leurs conditions de réutilisation. La tâche s’annonce colossale, au vu des réserves de données insoupçonnées que renferment les archives des administrations. La tâche première d’Etalab sera de coordonner la récolte des données publiques au sein des ministères. Des promoteurs Etalab ont été nommés dans chaque ministère. Ils effectueront notamment un travail pédagogique de sensibilisation à ce que l’on appelle open data (ouverture des données publiques) dans le monde anglo-saxon. Les États-Unis furent pionniers en 2009, avec le site Data.gov, qui regroupe plusieurs milliers d’ensembles de données. Ils furent suivis par le Royaume-Uni, qui mit en place Data.gov.uk en janvier 2010.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s