Quel(s) ministre(s) pour nos collectivités territoriales ?

De nouveaux périmètres ministériels sont à l’œuvre avec le gouvernement Ayrault. Mais qui succède à Philippe Richert, précédent ministre des collectivités territoriales ?

Marylise Lebranchu

La Direction générale des collectivités locales (DGCL), revient à Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique, conjointement avec la Place Beauvau, alors qu’elle était exclusivement rattachée au Ministère de l’Intérieur. Ministre des fonctionnaires, Mme Lebranchu conserve la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) et la direction générale de la modernisation de l’État (DGME). Elle est  à la tête d’un ministère aux contours inédits dont les attributions étaient jusqu’alors partagées entre Valérie Pécresse, ministre du Budget et de la Réforme de l’État, Philippe Richert, ministre des Collectivités territoriales, et François Sauvadet, ministre de la Fonction publique.

Anne-Marie Escoffier

Avec ce portefeuille, elle  pilotera le nouvel acte de la décentralisation, réforme phare promise par François Hollande selon un décret publié le 25 mai. Elle est épaulée pour cela, et depuis le 22 juin, d’une ministre déléguée à la Décentralisation : Anne-Marie Escoffier, sénatrice de l’Aveyron. L’Acte III devra revenir sur l’instauration des « conseillers territoriaux » précédent élément important de la Réforme du gouvernement Fillon. En 2014, on devait en effet passer de 6000 élus, répartis sur les conseils généraux et régionaux, à 3000. « Dans les engagements qui ont été pris par le président de la République, la réforme des conseillers territoriaux était une des priorités, donc elle sera ma priorité absolue, pour essayer de trouver un dispositif qui soit un peu plus porteur pour l’ensemble du territoire et qui soit plus respectueux des besoins des uns et des autres » a déclaré Anne-Marie Escoffier à Radio Totem.

Manuel Valls

Mais les collectivités concernent également Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, qui « en lien avec le ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, et sans préjudice de ses attributions, prépare et met en œuvre la politique du gouvernement à l’égard des collectivités territoriales« .

Cécile Duflot

Enfin, Cécile Duflot est en charge de l’aménagement et le développement du territoire qui recouvre « la politique de solidarité financière entre les collectivités territoriales » (elle aura son mot à dire sur les questions de péréquation), et la possibilité de « présider, par délégation du Premier ministre, le Comité interministériel d’aménagement et de développement du territoire« .

Un partage de compétences a priori complexe qui nécessite d’être mis en pratique afin de faire ses preuves et d’être évalué.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s